Nous recrutons pour les vendanges ! - Tous types de profils Infos et CV

5 bonnes raisons de participer à un Job Dating Lire l'article

Pourquoi choisir l'intérim ? - Le guide complet sur les bénéfices de ce type de contrat Lire l'article

8 conseils pratiques pour développer votre employabilité Lire l'article

Les clés pour réussir votre période d'essai ! - Découvrez les compétences requises pour valider votre période d'essai Plus d'infos

Vous souhaitez externaliser vos entretiens professionnels ?  

Nos consultants, experts des problématiques RH, justifient d’une expérience solide dans la réalisation d’une prestation encore peu répandue qui combine une expertise méthodologique et juridique avec une dimension humaine.

Notre valeur ajoutée réside dans notre capacité à écouter, conseiller et échanger avec nos interlocuteurs. Conscients que ces échanges sont un moyen de reconnaissance pour les salariés et des leviers pour la stratégie globale de l’entreprise, nous mettons un point d’honneur à faire émerger toutes les ressources des salariés. 

  • Un gain de temps pour les managers 
  • Une mise en conformité avec la règlementation 
  • De la neutralité apportée par des évaluateurs externes 
  • Une expertise complémentaire à l’entreprise 
  • Une souplesse en cas de besoin d’adaptation 
  • Une gestion administrative facilitée 

 

Notre méthode s’articule en 4 étapes :  

  • Étape préalable : prise de contact : 1 heure
  • Organisation des entretiens :    Entre 3 et 5 jours 
  • Réalisations des entretiens professionnels : Selon le nombre de personnes 
  • Restitution auprès de la Direction/les RH : 1 à 2 heures 

 

 

QUE DIT LA LOI ? 

Toutes les entreprises, sans restriction de taille, doivent effectuer un entretien professionnel biannuel à chacun de leurs employés. L’objectif de cet échange est de discuter des perspectives de développement professionnel, y compris les questions de qualification et d'emploi. Il n'inclut pas l'évaluation de la performance du salarié. 

Article L6315-1 du Code du travail 

Quelles sanctions ? 

  • Entreprise de moins de 50 salariés : 

Risque de contentieux individuel si un collaborateur fait valoir qu’il a subi un préjudice du fait d’un manquement aux obligations de l’employeur en matière de formation professionnelle. 

  • Entreprise de plus de 50 salariés : 

L’employeur doit abonder le compte personnel de formation (CPF) du salarié concerné d’un montant forfaitaire de 3 000 €. 


Nos autres solutions RH