1.Soyez précis et concis 

Il est important de limiter son CV à une seule page.
En revanche, si vous avez occupé de nombreux postes, deux pages sont tolérées. (Néanmoins, l’unique page reste préférable)
Attention Ne sélectionnez que les compétences et expériences les plus importantes
Gardez à l’esprit que votre CV sera lu dans les grandes lignes alors mettez en valeur les informations les plus pertinentes.

2. Faites simple 

Avoir un CV original peut vous permettre de vous démarquer des autres candidats, mais cet exercice reste à manier avec précaution. Si vous n’êtes pas sûr de la présentation de votre document, mieux vaut rester classique. Il existe de nombreux sites proposant des modèles de CV simples et efficaces.

Attention : La présentation visuelle et l’originalité du CV sont cruciales si vous recherchez un poste dans le domaine de la communication ou de la création !

3. Choisissez correctement vos intitulés

Évitez les intitulés de poste à rallonge. Privilégiez un titre clair qui correspond à votre parcours professionnel. Il est essentiel d’adapter votre titre au poste visé pour capter l’attention du recruteur. 

4. Évitez de rédiger à la première personne 

De préférence, commencez vos phrases par des verbes ou des tournures impersonnelles. Vous gagnerez en dynamisme et en espace, et cela facilitera grandement l’accès aux informations pour le recruteur (ex. « En charge d’établir et de valider la faisabilité des projets avec les équipes techniques »).

5. Énumérez vos expériences dans l’ordre antichronologique

Sur votre CV, il vous faudra toujours remonter le temps : dans la liste de vos différentes expériences, placez toujours les plus récentes en premier. Si vous êtes jeune diplômé, n’hésitez pas à détailler les compétences acquises au cours de votre formation ou durant vos stages/contrats d’apprentissage. En revanche, si vous possédez déjà un certain niveau, concentrez-vous sur vos dernières expériences les plus significatives.

6. Soyez honnête 

Mentir sur son CV fait évidemment partie des mauvaises idées, car si vous décrochez un entretien d’embauche, le recruteur vérifiera à coup sûr les informations communiquées auprès de votre ancien employeur. Indiquez uniquement les langues que vous maitrisez, les diplômes que vous possédez effectivement, les tâches réalisées et les compétences acquises. Vous devez être en mesure de justifier ces informations !

7. Ne négligez pas la mise en avant de compétences spécifiques et la section « centres d’intérêt »

Mettez vos compétences informatiques et/ou linguistiques en avant, au même titre que vos expériences. Celles-ci, très recherchées par les entreprises et souvent différenciantes, ont un très grand intérêt pour le recruteur et doivent pouvoir être rapidement visualisées. La rubrique « centres d’intérêt » peut s’avérer intéressante à détailler si vos activités extra-professionnelles démontrent des qualités personnelles transposables dans le monde du travail

8. N’indiquez pas de références

Rien ne sert d’indiquer les références sur votre CV car le recruteur aura besoin au préalable de votre accord pour les contacter. En revanche, vous pouvez mentionner dans votre CV ou lors de votre entretien physique ou téléphonique que « des références peuvent être fournies sur demande », en ayant préalablement demandé l’accord aux personnes concernées.

9. Faites-vous relire

Pour finir, assurez-vous qu’il n’y ait aucune faute de frappe ou d’orthographe. Pour cela, n’hésitez pas à faire relire votre CV par une tierce personne. Il en va de même pour votre lettre de motivation.